logo article ou rubrique
Malgré la douleur, faire face à cette menace traître et aveugle

Suite aux événements dramatiques qui se sont déroulés aujourd’hui à Nice, à Avignon et au Consulat français à Djeddah (Arabie Saoudite), Monseigneur Gilbert Aubry relaie un communiqué de la Conférence des évêques de France (CEF). Le pape François a également réagi.

Article mis en ligne le 29 octobre 2020

par Centre diocésain d’information

Dans une circulaire adressée au clergé, suite aux « événements dramatiques qui se sont produits à Nice (basilique Notre-Dame), à Avignon et au Consultat français à Djeddah en Arabie Saoudite », Monseigneur Gilbert Aubry a partagé la prière proposée par le Secrétaire général de la Conférence des évêques de France (CEF) ainsi que le communiqué de celle-ci qui demande de faire sonner les heures à 15 heures (métropole). Il invite à « faire tinter le glas si nous le pouvons, ou du moins sonner les cloches à 18 heures ce soir ». Monseigneur Gilbert Aubry conclut par ces mots : « Unissons nos prières et que Dieu nous donne la grâce d’être des artisans de paix ».

 Communiqué de la Conférence des évêques de France

Attentat de Nice : Malgré la douleur, faire face à cette menace traître et aveugle

Les meurtres perpétrés ce matin à Nice dans la Basilique Notre-Dame plongent la Conférence des évêques de France dans une immense tristesse. Nos pensées et nos prières vont aux personnes victimes, aux personnes blessées, à leur famille et à leurs proches. C’est parce qu’elles se trouvaient dans la Basilique que ces personnes ont été attaquées, assassinées. Elles représentaient un symbole à abattre.

Ces assassinats nous rappellent le martyre du père Jacques Hamel. À travers ces actes horribles, c’est tout notre pays qui est touché. Ce terrorisme vise à installer l’angoisse dans toute notre société. Il est urgent que cette gangrène soit stoppée comme il est urgent que nous retrouvions l’indispensable fraternité qui nous tiendra tous debout face à ces menaces.

Malgré la douleur qui les étreint, les catholiques refusent de céder à la peur et, avec toute la nation, veulent faire face à cette menace traître et aveugle.

Partout où cela sera possible, le glas des églises de France sonnera aujourd’hui à 15 heures. Les catholiques seront invités à une prière pour les personnes victimes.

 Prière

Seigneur,

Nous te confions notre pays alors qu’il vient de connaitre un nouvel événement dramatique à travers l’assassinat de plusieurs personnes dans la basilique Notre Dame de Nice. 

Ton Fils, sur la Croix, a crié le désespoir de notre humanité. Entends notre cri. Il nous entraine aussi dans sa résurrection. Qu’il nous enracine dans une authentique espérance. 

Nous te prions pour les défunts et leur famille. Nous te confions leur douleur. 

Nous te prions pour la communauté chrétienne et tous les habitants de la ville de Nice. Donne tout particulièrement aux catholiques d’être confortés et renouvelés dans leur témoignage évangélique.

À la veille de la Toussaint, que l’Esprit Saint fasse plus que jamais de nous des artisans de paix, dans la justice et la vérité. 

Par l’intercession de Notre Dame, nous te prions : Je vous salue Marie, pleine de grâce…

 Réaction du pape François

Le compte @Pontifex_fr du pape François, pour sa part, a tweeté : « Je suis proche de la communauté catholique de #Nice, en deuil après l’attaque qui a semé la mort dans un lieu de prière et de consolation. Je prie pour les victimes, pour leurs familles et pour le bien-aimé peuple français, afin qu’il puisse réagir au mal par le bien. »


puceContact puce RSS

2009-2020 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH