logo article ou rubrique
Avant-Cédoi 2019 : Premier bilan
Article mis en ligne le 16 septembre 2019

par Secrétariat de l’avant-Cédoi

Chaque année, les évêques de nos îles se retrouvent pour un long temps d’échanges et de réflexions. Cette rencontre a lieu du 9 au 19 septembre 2019 à Maurice.
Elle a débuté par l’écoute des laïcs venant des îles de notre conférence épiscopale d’Océan Indien (Cédoi). Ceux-ci ont travaillé sur le thème : « Comment être missionnaire dans nos îles ? ». Des témoignages personnels et émouvants ont profondément touché nos évêques et les laïcs présents. En voici un extrait :

« Je suis Johanne, de Maurice. J’ai 23 ans. Tous les jours, lorsque je me rends au travail, je rencontres des prostitués et des tontons (des hommes qui vivent dans la rue). Ma mission qui me prend vraiment aux tripes et qui me rend tendre et bienveillante, c’est de les visiter depuis plus de deux ans, avec des amis chrétiens et non chrétiens. Nous affrontons les problèmes de l’alcool, de drogue. Une femme nous a dit qu’il est plus facile de se donner au client quand on a pris de la drogue. J’ai initié ma famille, quelques collègues et d’autres personnes à ces visites, par la grâce de Dieu, c’est un succès. »

« J’habite à La Réunion et je travaille dans un hôpital. J’ai baigné dans l’atmosphère de l’Église depuis tout petit. Dans mon milieu professionnel, j’ai à cœur de rendre l’environnement des malades âgés plus humain : les emmener en sortie et en pique-nique, les faire rencontrer des jeunes, inviter des artistes locaux, etc. Nous avons réussi le pari fou d’emmener des malades à Lourdes. Pour mieux servir l’Homme, j’ai choisi l’action syndicale et la confédération des travailleurs chrétiens (CFTC) pour sa connotation chrétienne. Pour moi, le syndicat, ce n’est pas la guerre, mais le service. Quand je défends un dossier, je le fais au nom des valeurs que j’ai apprises en Église. Dans toutes mes missions, je ne manque jamais d’invoquer Marie et de me ressourcer dans l’Eucharistie. »

« Je m’appelle Christiana, je viens de Rodrigues. Je me suis “sacrifiée” pour mes 14 frère et sœurs car il a fallu aider mes parents pour les élever. J’ai voulu devenir religieuse, mais cela n’a pas marché. Mais l’écoute d’un prêtre m’a beaucoup aidée, telle une personne-relais pour me relever. J’ai pu à nouveau croire en l’amour de Dieu et du Christ. Un Dieu qui ne m’enferme pas dans mon passé, mais qui m’invite à me lever et à marcher. Aujourd’hui, je suis heureuse d’être catéchiste auprès des adolescents. Beaucoup vivent dans un milieu familial parfois difficile (parents séparés, pauvreté) , mais ils ont soif d’une amitié saine, d’un amour vrai. »

Nous ne pouvons pas vous présenter tous les témoignages, mais tous ont illustré une flamme missionnaire à conserver à et développer dans un monde actuel où la situation parfois difficile des jeunes a été soulignée : chômage, drogue, pauvreté, violence.

Enfin, dans nos partage et réflexions, un homme et son enseignement irriguaient constamment nos esprits : c’est le pape François qui a célébré une messe magnifique le lundi 9 septembre sur le site de Marie Reine de la paix (voir photo).


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2021 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH