logo article ou rubrique
Trois nouvelles portes de la miséricorde dans le diocèse
Article mis en ligne le 18 décembre 2015

par Evelyne Gigan, Sonia Delecourt

Dimanche 13 décembre, soit cinq jours après l’ouverture de la Porte sainte par le Pape François à Rome, Mgr Gilbert Aubry poussant la Porte de la Miséricorde à la Cathédrale (à Saint-Denis).

Ce jeudi 16 décembre, trois autres portes de la miséricorde s’ouvaient dans le diocèse : à Saint-François de Sales au Tampon, à Jésus-Miséricordieux à Cambuston et au Sacré-Cœur aux Colimaçons.

 À l’église Saint-François de Sales

Au Tampon, la célébration était présidée par le père Lilian Payet, vicaire général,
et de nombreux prêtres et diacres du Sud s’étaient déplacés pour cet événement.

Dans son homélie, le père Lilian Payet a invité les fidèles à devenir cadeaux pour les autres en pratiquant les 14 œuvres de miséricorde.

À la fin de l’eucharistie, le père Sylvain Labonté, curé de la paroisse Saint-François de Sales, a expliqué que l’église du centre-ville serait ouverte entre 6 heures et 20 heures tous les jours. Il a également annoncé que les prêtres se succèderaient pour donner le sacrement de réconciliation. Enfin, il a ajouté que les curés qui le souhaitaient, pourraient amener leurs paroissiens pour célébrer avec eux une messe à 10 heures le dimanche.

 À l’église de Jésus-Miséricordieux

À l’église Jésus-Miséricordieux, à Cambuston, la célébration a été présidée par le père Daniel Gavard, vicaire général, qui a rappelé dans son homélie le message fort du pape François : « Passer la porte, c’est très bien, on peut en passer plusieurs, mais s’il n’y a pas une concrétisation de cette miséricorde dans la vie de tous les jours, c’est inutile. Il est important durant cette année de la miséricorde d’avoir un acte concret de miséricorde par rapport à une ou plusieurs personnes, et d’être des agents de paix et de réconciliation. »

 À l’église du Sacré-Cœur

À l’église du Sacré-Cœur, aux Colimaçons, la messe a été présidée par Mgr Gilbert Aubry, qui, dans son homélie, a invité les fidèles à « s’envelopper de la miséricorde de Dieu pour être capable de donner sa miséricorde ». L’évêque a également donné quelques consignes pour bien vivre cette Année de la miséricorde : « Accueillir, écouter, non pas ce que l’on a envie d’entendre, mais ce que l’autre nous dit, comprendre, prendre sur soi, changer notre mentalité, ne pas juger, sortir de la suspicion, s’encourager, demander pardon, accepter les pardons. »

Tout au long de l’année, les quatre églises jubilaires accueilleront les fidèles qui pourront y recevoir le sacrement de réconciliation et connaître d’autres célébrations de la miséricorde. Un livret sur la miséricorde a été édité pour leur permettre de mieux vivre cette année sainte.


puceContact puce RSS

2009-2021 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH