logo article ou rubrique
Symposium interreligieux : dialogue à plusieurs voix, pour une même foi
Article mis en ligne le 19 novembre 2012

par Laura Bassetti

À la mi-novembre, le 2e symposium interreligieux des îles de l’Océan Indien a réuni les délégués des différentes religions de la zone (christianisme, hindouisme, islam, bouddhisme et Bahá’íe). L’occasion de faire le point sur le travail entamé il y a trois ans à l’île Maurice.

Un travail qui a vu la création du réseau Interfaith Network of Indian Ocean Island Countries (Inioic) dont les trois priorités sont la paix sociale, l’éducation spirituelle et morale, et le développement durable.

Idriss Issop Banian, président du GDIR (Groupe de dialogue interreligieux de La Réunion) précise :
« Ce symposium est une étape importante qui a permis de raffermir les liens de coopération et d’amitié entre les comités interreligieux de nos Iles. Ces comités sont désormais organisés en un réseau : Inioic (Interfaith Network of Indian Ocean Island Countries) et font partie intégrante du mouvement mondial Religions for Peace. Nos délégations insulaires seront invitées à participer à la 9e assemblée mondiale des Religions pour la Paix en juin 2013 ».

De son côté, le père Pascal Chane Teng, qui représentait le diocèse au sein du GDIR lors de cette rencontre indique : « Il s’agissait de se retrouver, de partager les nouvelles des îles dans le domaine de l’interreligieux, de s’exprimer sur la mutation de nos sociétés et de mettre en place des projets communs entre les îles ».

Pendant quatre jours, plusieurs représentants des religions pratiquées dans les îles de l’Océan Indien ont ainsi débattu sur le rôle et la responsabilité des religions dans la société.

Les différentes îles ont fait le point sur les projets esquissés lors du symposium de 2009.
Par exemple, Madagascar a mis en place des formations afin de sensibiliser les fidèles sur le problème de la violence contre les femmes.
Du côté de La Réunion, le Groupe de dialogue interreligieux a toujours le souci de défendre les valeurs familiales et reste attaché à la Charte de la Famille qu’il a promulgué à la suite de la rencontre de 2009.

D’autre part, les îles de la zone structurent progressivement leurs rencontres. Le but étant de mieux organiser les rencontres inter-îles et d’avoir le maximum de visibilité.

« Le défi est le suivant précise le père Pascal Chane Teng : continuer à se connaître davantage, œuvrer et travailler ensemble. »

Dans leur déclaration finale, les délégués de la zone ont précisé :
« Nous affirmons que les religions ont un rôle majeur à jouer dans nos îles. Nous exhortons ainsi les hommes et les femmes de bonne volonté à réhabiliter l’être humain par l’accueil de l’autre, à travers des actions concertées et unifiées en faveur de la dignité humaine, de la citoyenneté responsable et du bien-être partagé dans une volonté de mieux vivre ensemble. » (voir document joint)

Rendez-vous est d’ores et déjà pris en 2014, certainement à La Réunion, mais « peut-être aux Comores souligne le père pascal Chane Teng, car nous poussons à la création d’un groupe interreligieux là-bas, ceci avec l’aide du mouvement international Religion pour la Paix ».


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2021 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH