logo article ou rubrique
Les évêques de France prennent des décisions sur la lutte contre la pédophilie
Article mis en ligne le 7 avril 2021

par Centre diocésain d’information

Lors de leur assemblée de printemps, qui s’est tenue juste avant Pâques, les évêques de France ont abordé la question de la lutte contre la pédophilie — un moment qui avait été précédé, quelques semaines plus tôt, par une rencontre exceptionnelle pour réfléchir à la question de la responsabilité.

De leur réflexion et de leurs échanges sont issus une longue Lettre des évêques de France aux catholiques sur la lutte contre la pédophilie. Ce document s’articule en trois parties : « Ce que nous avons appris », « Nos décisions », « Notre appel ».

La première partie formule plusieurs points : « Notre Église n’a pas toujours été une “maisons sûre” », « L’ampleur du traumatisme », « La lumière apportée par le témoignage des personnes victimes », « Le devoir de l’Église entière vis-à-vis des personnes victimes  ».

De ces constatations découlent trois séries de décisions qui « s’inscrivent dans une démarche générale destinée à franchir une étape décisive dans la reconnaissance de ces violences et la lutte contre ces abus » :

  • Des mesures concernant « notre relation avec les personnes victimes » : continuer de travailler régulièrement avec les personnes victimes, sensibiliser et former à l’accueil et à l’accompagnement humain et spirituel des victimes, leur proposer un secours financier, améliorer la formation des prêtres et des acteurs pastoraux, améliorer les moyens « de suivre et d’accompagner les prêtres coupables dans les différents moments de leur vie », créer « un lieu qui gardera vive la mémoire des faits commis et de la manière dont les personnes agressées ont pu vivre cette épreuve », consacrer chaque 3e vendredi de Carême « à la mémoire de ces faits et à la prière pour les personnes victimes ».
  • Des mesures visant « au renforcement de nos procédures de justice canonique » : il s’agit de la mise en place d’un tribunal pénal au niveau national, « pour disposer des moyens nécessaires afin d’agir avec une efficacité qui a pu faire défaut jusqu’à présent » — ceci ne dispensant pas du recours à la justice étatique.
  • Des mesures concernant l’organisation de la Conférence des évêques : la mise en place d’un Service dédié « à la promotion de la vigilance et à la formation à la juste relation pastorale », ainsi qu’un Service national d’écoute.

Enfin, les évêques lancent un double appel : « Soyons tous vigilants et actifs pour faire de notre Église une “maison sûre” » et « Aidons les personnes victimes ».

À télécharger :


puceContact puce RSS

2009-2021 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH