logo article ou rubrique
Inauguration des travaux de réhabilitation de l’église Saint-Amand
Article mis en ligne le 13 février 2014

par Sonia Delecourt

Le 9 février, les paroissiens du Guillaume, à Saint-Paul, ont fêté avec faste leur saint patron : saint Amand. L’occasion pour la communauté paroissiale d’inaugurer les travaux de réhabilitation de l’église construite en 1890, des travaux réalisés conjointement par la mairie et la paroisse.

« La toiture de l’église a été refaite et recouverte de zinc, explique le père Etienne Osty, curé de la paroisse. On a néanmoins gardé la charpente ancienne. Nous avons également maintenant un vitrail de saint Amand, un tout nouveau chemin de croix, et un nouveau siège pour le célébrant. Le gros œuvre a été réalisé par la mairie, mais toutes les finitions ont été faites par des paroissiens qui sont venus bénévolement pour peindre, poser le carrelage, installer le parquet du chœur, effectuer la réfection des statues, de la croix, des cuivres. La salle paroissiale a également été rénovée. On a refait le carrelage, crépi les murs et installé du matériel pour les catéchistes et les réunions paroissiales. »

Pendant ces deux ans qu’ont duré la finition des travaux, des paroissiens bénévoles sont venus spontanément offrir leurs services et leurs talents pour que l’église du Guillaume soit plus belle.

« On a lancé un appel dans l’église, et cherché des gens en fonction de leurs compétences : menuisier, carreleur, peintre, explique Junot Tibere, paroissien et bénévole. J’ai personnellement offert mes talents pour repeindre l’église, le toit de la cure et installer les toilettes dans la sacristie. C’est un projet qui a pu être réalisé grâce à l’apport de tous les bénévoles de la paroisse. À aucun moment, on ne s’est retrouvé seul. Ça a créé des liens entre nous. On était assez soudés. Il y avait une ambiance très conviviale. J’ai même eu la chance de retrouver d’anciens camarades de collège. »

Les paroissiens se sont également mobilisés pendant plusieurs semaines pour que l’inauguration de l’église Saint-Amand soit une réussite et une fête : lecteurs, choristes, cuisiniers, animateurs, catéchistes, enfants des quatre années de catéchisme qui ont assuré des prestations sur le podium, sonorisateurs, et toutes ces petites mains qui, dans l’ombre, ont œuvré pour que tous aient quelque chose à manger et à boire. Le résultat : une fête réussie pour tous.

Lors de la célébration, présidée par Mgr Gilbert Aubry, le vitrail de saint Amand, mais également le siège du célébrant et le chemin de croix ont été bénis. « C’est une fête pour la paroisse, pour la communauté, a expliqué Mgr Gilbert Aubry au début de la célébration. C’est le cœur de tout le monde que l’est rassemblé là. Notre prière d’aujourd’hui est pour le bâtiment, mais d’abord pour chaque famille, pour chaque quartier, pour la communauté que l’est capable donne la main, de met ensemble et de faire passer un message d’humanité, d’amour et de paix. »

Durant son homélie, l’évêque est revenu sur l’histoire de cette paroisse et sur son lien avec les familles : « Mgr Maupoint a insisté auprès du curé de Saint-Paul, pour que le Guillaume y devienne une paroisse. C’est dans le souvenir de son pays d’origine que li la donne le nom à la paroisse : Saint-Amand. Le père Etienne Osty va sûrement vous apprendre l’histoire de la paroisse, en lien avec celle de vos familles. »

Même s’il reste quelques petits travaux, l’église est aujourd’hui totalement rénovée, pour le plus grand plaisir des paroissiens : « C’est beaucoup plus priant, témoigne Gladys. Quand on vient devant le Saint-Sacrement, il y a maintenant un fond musical. C’est important, ça nous aide à plonger un peu plus profondément dans la méditation. Le chemin de croix aussi est magnifique. Quand on prie dans un bel endroit, on se sent bien. »

« C’est presque devenu une cathédrale, témoigne George. L’église a été admirablement rénovée. Je connais cette église depuis toujours, puisque j’y ai fait ma première communion. Je me souviens du parquet en terre et du toit en bardeaux. Aujourd’hui, l’église est méconnaissable. Un important travail a également été réalisé dans la salle paroissiale dont le sol était auparavant en béton brut. Maintenant tout est carrelé. Il y a un tableau et même un vidéo-projecteur que l’on peut utiliser pour les réunions de baptêmes. On a des endroits pour faire travailler les gens en groupe. C’est vraiment sensationnel. »

Une église rénovée, des paroissiens heureux : un bel exemple de ce que peut donner une communauté paroissiale unie.


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2021 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH