logo article ou rubrique
Fête de Notre-Dame de la Salette à Saint-Leu
Article mis en ligne le 19 septembre 2014

par Sonia Delecourt

Pour prier Notre-Dame de la Salette en ce 19 octobre, certains n’ont pas hésité à faire de la route. Ils sont venus en bus, en voiture, et même à pied, à l’instar de Monique Dijoux et Dominique Dannenmuller, venues de Barage, un quartier de la Saline-les-Hauts «  On a quitté la maison à 5h30, explique Dominique. Quand Monique m’a proposé de faire ce pèlerinage, je lui ai tout de suite dit oui. J’ai perdu mon fils il y a deux ans, et depuis, je me suis rapproché de l’église. La Vierge est importante pour moi. Je pense que la Vierge m’aide beaucoup, surtout depuis le décès de mon fils. »

D’autres sont venus des Colimaçons, de Saint-Gilles les Bains, de Saint-Paul, des Avirons, de l’Étang-Salé, et même de Saint-Louis. Pour eux, cette marche fait partie du pèlerinage. « Nous n’assistons pas seulement à la messe, explique Magalie, qui vient tous les ans de Saint-Gilles. Marcher, fait partie du pèlerinage. C’est un temps où nous prions, ou nous méditons, ou nous parlons à la Vierge. Ça nous prépare à la messe. »

10 heures : début de la messe solennelle présidée par l’évêque. Face à l’autel, 10 000 pèlerins se sont massés, certains mêmes se sont installés dans les rochers de la montagne qui mène au sanctuaire. Personne ne veut rater la messe ni le moindre mot de l’évêque qui a invité tous les pèlerins à prier
« les uns pour les autres, pour les familles, pour le quartier, pour la paroisse pour toute l’île de la Réunion. » Mgr Gilbert Aubry a également invité les fidèles à prier avec Marie, pour le monde entier et pour la réconciliation et la paix.


Appels à dons, bénévolat

puceContact puce RSS

2009-2021 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH