Un savon contre le paludisme

vendredi 3 mai 2013

La malaria (paludisme) est une grande tueuse : dans le monde, un enfant en meurt toutes les soixante secondes (source : malaria no more), en dépit des moyens considérables déployés pour venir à bout de cette maladie. Aussi la lutte et la recherche continuent-elles. Bravo donc à Moctar Dembélé et Gérard Niyondiko, deux jeunes Burkinabé qui ont mis au point le Faso Soap.

Ce savon composé de citronnelle, de beurre de karité, d’une plante utilisée au Burkina Faso aussi bien comme anti-infectueux que contre les morsures de serpents, et… d’ingrédient(s) tenu(s) secret(s), semble très prometteur. Il repousse les moustiques porteurs du parasite qui cause la malaria. Il tue leurs larves. Il peut également être utilisé en lessive. Il offre en outre l’avantage d’être peu coûteux : 0,46 centimes d’euros le pain de savon, ce qui n’est pas négligeable puisque les populations pauvres sont les premières touchées.

Grâce à leur invention, ces deux étudiants de l’Institut international d’ingénierie de l’eau et l’environnement de Ouagadougou (Burkina Faso) ont remporté la Global Social Venture Competition. Ce concours organisé par l’université de Berkeley (Californie, États-Unis) récompense les projets innovants. Le prix, d’un montant de 25 000 dollars, leur permettra de développer leur prototype et d’envisager rapidement sa commercialisation.


Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko