Un nouvel appel à la solidarité en faveur des « sans voies »

lundi 3 février 2014
par  Sonia Delecourt

1954-2014, voilà soixante ans que l’Abbé Pierre a lancé son appel à la solidarité suite au décès d’une femme morte de froid dans la rue quelque jours après avoir été expropriée. Un appel qu’ont commémoré les membres et amis de la Fondation Abbé Pierre, lors d’un rassemblement citoyen qui s’est déroulé le 1er février dernier au vélodrome de Saint-Denis.

Lors de l’hiver 1954, bouleversé par le décès de sans-abri dans les rues de Paris, l’Abbé Pierre lance un appel à la solidarité sur les ondes de Radio Luxembourg. Appel qui permettra de donner le jour au premier centre d’accueil pour les plus démunis.

Soixante ans plus tard, cet appel reste malheureusement d’actualité. Raison pour laquelle, les diverses branches d’Emmaüs France ont organisé dans la France entière des rassemblements citoyens afin de « lancer un nouvel appel ».

À La Réunion, l’ensemble des acteurs du mouvement, soit les quatre boutiques solidarité, le relais social de Bellepierre, Emmaüs Grand-Sud, Emmaüs Réunion ainsi que les personnes accueillies par ces structures, se sont retrouvées à Saint-Denis, au vélodrome de Champ-Fleuri, rebaptisé pour l’occasion « Place des sans voies ». Ensemble, ils ont formé une chaine humaine, traçant un immense 60 au centre du vélodrome, afin de rendre hommage au fondateur du mouvement, mais également aux millions de personnes sans travail, sans toit, sans-papiers, sans droits, sans soins, sans avenir,qui, sans solutions face à leurs situations, se retrouvent dans les impasses.


Portfolio

Près de 300 personnes ont formé une chaine (...) Chaque participant a reçu un tee-shirt en (...) Employés, bénévoles, accueillis de la fondations (...) Un pas de danse pour célébrer les 60 ans de (...) Le vélodrome a été rebaptisé « Place des sans (...)

Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko