Sans prière, la paix n’est pas possible

mardi 13 octobre 2015
par  Evelyne Gigan

Jeudi 8 octobre, au Centre Saint-Ignace (rue Sainte-Anne) à Saint-Denis, lieu de réunion du Groupe de dialogue interreligieux de La Réunion (GDIR), s’est tenue une conférence-débat menée par Idriss Issop Banian, son président, Mgr Gilbert Aubry, évêque de La Réunion et le cardinal Paul Poupard, président émérite du Conseil pour la culture et ancien président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.

C’est d’ailleurs à ce titre qu’il était convié à partager son expérience. Mais avant son intervention, Idriss Issop Banian a pris la parole pour décrire la situation socio-économique de l’île. Mgr Aubry a ensuite présenté le cardinal Poupard. Ce dernier a ensuite évoqué sa longue expérience dans l’interreligieux. Il a tenu à revenir sur ce qui a été pour lui, l’événement du siècle dernier en la matière : les Rencontres d’Assise instituées par le pape Jean-Paul II, il y a trente ans. C’était le 27 octobre 1986, 130 personnes y participaient, chrétiennes pour la majorité mais un bon nombre de religions y étaient toutefois représentées.

Le cardinal Poupard a affirmé que les Rencontres d’Assise était une véritable catéchèse qui rappelaient à tous que la paix n’est pas possible sans la prière. Il a d’ailleurs cité saint Jean-Paul II : "Nous voulons montrer que l’élan sincère de la prière ne pousse pas à l’opposition et encore moins au mépris de l’autre, mais plutôt à un dialogue constructif, dans lequel chacun, sans donner d’aucune manière dans le relativisme et le syncrétisme, prend plutôt une vive conscience du devoir du témoignage et de l’annonce ».


Portfolio

Conférence-débat au Centre Saint-Ignace Le cardinal Poupard M<sup class="typo_exposants">gr Idriss Issop Banian L'évêque présentant le cardinal Quelques membres du GDIR

Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko