Pâques : « … La route de Dieu » !

lundi 21 avril 2014
par  Mgr Gilbert Aubry

Voici le message de l’évêque Mgr Gilbert Aubry, à l’occasion de la fête de Pâques ce dimanche 21 avril 2014.

Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité. Depuis 2000 ans, les chrétiens se souhaitent Joyeuses Pâques de cette manière. Jésus fait partie de l’histoire et sa résurrection aussi. Il a vaincu la mort. Il est sorti du tombeau, libre et vainqueur. Certes, personne n’a vu le moment de sa résurrection. Mais les disciples et la foule avaient entendu ses messages, bien vu sa crucifixion, sa mort et sa mise au tombeau. La pierre avait été roulée devant le sépulcre. Le troisième jour, le tombeau est vide. Vide, mais le linceul est là avec le linge qui entourait la tête bien à sa place. On n’aurait pas pu enlever le corps sans son linceul. Ensuite, il y a les rencontres avec les saintes femmes, les disciples, des miracles. Il y a l’Ascension : le corps de lumière de Jésus disparaît aux yeux des disciples. Et puis, il y a la réalisation de la promesse du don de l’Esprit à l’Eglise, à la Pentecôte, pour la mission. La compréhension de plus en plus forte de l’Ecriture se fait dans une Pentecôte continuée. Jésus a dit : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps ».

Tous les chrétiens sont envoyés en mission. Dans le souffle de l’Esprit, nous pouvons compter sur la présence du Christ qui chemine avec nous, qui nous précède toujours, qui nous rejoint souvent lorsque nous sommes découragés. Il nous aide à avancer. Dieu sait si les temps sont durs. Nous vivons en accéléré et par Internet. Nous avons souvent l’illusion d’être tout puissants parce que nous sommes submergés d’informations alors que nous n’arrivons pas à nous prendre en charge, à notre mesure, là où nous vivons. Il nous arrive d’être comme paralysés, impuissants. Jean-Paul II qui sera canonisé le 27 avril à Rome nous a dit : « N’ayez pas peur… Ouvrez vos portes au Christ… L’homme est la route de Dieu ».

Dans la résurrection du Christ et avec lui, prenons ce message pour chacun de nous, pour nous tous afin de pouvoir progresser personnellement et avancer ensemble. « L’homme est la route de Dieu ».

- L’homme est la route de Dieu : l’Homme Jésus est le chemin, la vérité et la vie qui conduit à Dieu Notre Père. Le Dieu des chrétiens est Père. C’est par son humanité et par ses œuvres, dans la lumière de la résurrection et par la puissance de l’Esprit que Jésus révèle son identité profonde. Il est notre frère universel en étant au cœur du Père. Le ciel et la terre, Dieu et les hommes sont en communion permanente en Jésus.

- L’homme est la route de Dieu : l’homme et la femme, chaque homme et chaque femme est route de Dieu pour lui-même, pour elle-même. Le ciel n’est pas dans les étoiles. Il est au plus profond de chacun de nous. Chaque être humain est temple de l’Esprit. Chaque être humain est un temple indestructible de la présence de Dieu, dans la collaboration avec Dieu. Chaque être humain est appelé à être ressuscité avec le Christ ressuscité. Quel miracle que de pouvoir vivre éternellement au-delà de la mort avec un corps transfiguré dans la lumière de Dieu. Ma vie terrestre est le chemin de ma vie éternelle, la route de Dieu pour moi.

- L’homme est la route de Dieu : l’homme, la femme qui est en face de moi tous les jours. Ceux et celles qui sont dans mes relations quotidiennes, dans la famille, au travail, dans les loisirs, sont la route de Dieu pour moi. Nous ne pouvons pas dire que nous aimons Dieu si nous n’aimons pas nos frères et si nous ne faisons pas tout ce qu’il faut pour pouvoir établir des relations fraternelles et bâtir un monde fraternel. Un monde où chacun et tous auront les moyens de vivre fraternellement.

En ce temps de Pâques, à un moment où nous venons de connaître une période électorale intense, il est important qu’avec nos différences, nous puissions avancer sur le même chemin de la vie, à La Réunion. Il y a trop de désespérances, trop de violences, trop de déchirures qu’il nous faut recoudre. Nous avons tous à travailler à des réconciliations humaines tout en respectant des personnes aux choix politiques différents. Nous ne sommes pas des ennemis. Nous sommes des partenaires pour faire réussir la même vie pour tous. Osons parler d’amour. Osons parler d’amour entre les personnes, en familles, dans les loisirs, dans le travail, en économie, en politique. Les conflits sont inévitables mais nous ne pouvons pas rester éternellement dans les conflits. La politique est nécessaire. Les choix politiques sont différents. Mais la politique n’est pas le tout de la vie. C’est un outil au service de la progression de l’ensemble, au plus près du sol, au creux des préoccupations quotidiennes pour le bien commun de l’ensemble, avec un regard plus large. Il y a eu la période électorale passée. Il y aura une autre période électorale qui va venir pour les prochaines élections européennes. Il nous faut nous situer, avec nos différences, comme des artisans de paix. Sur la route de la paix, sur la route des hommes qui est la route de Dieu. C’est notre contribution fondamentale de chrétiens catholiques, c’est-à-dire qui ne s’enferment pas mais qui s’ouvrent à la vie de tous sur une même terre.

Que le Christ ressuscité nous aide à faire les passages nécessaires pour être mieux nous-mêmes, pour nous entraider en étant profondément humains… et au cœur de Dieu. Joyeuses Pâques.


Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko