Publication de l’exhortation apostolique sur la famille « Amoris lætitia »

vendredi 8 avril 2016
par  Françoise Adam de Villiers

Le pape François vient de rendre publique l’exhortation apostolique Amoris Lætitia - La joie de l’amour, signée le 19 mars, jour de la Saint-Joseph. Cet épais document de 255 pages (9 chapitres, 325 paragraphes, 391 notes) s’appuie sur les conclusions des deux Synodes sur la famille qui se sont déroulés en 2014 et 2015. Le pape François y fait également référence à des documents de diverses conférences épiscopales, à la « théologie du corps » de Jean Paul II et bien sûr aux Écritures.

L’exhortation s’ouvre par un assez long préambule, dans lequel le pape François pose quelques préalables.

Il rappelle d’abord que «  la joie de l’amour qui est vécue dans les familles est aussi la joie de l’Église ».

Puis, il pointe du doigt les « débats qui se déroulent dans les moyens de communication ou bien dans les publications et même entre les ministres de l’Église, vont d’un désir effréné de tout changer sans une réflexion suffisante ou sans fondement, à la prétention de tout résoudre en appliquant des normes générales ou bien en tirant des conclusions excessives à partir de certaines réflexions théologiques ». En clair : l’opposition entre peur du changement et application automatique de normes abstraites n’est pas constructive.

Ensuite, il affirme : « Tous les débats doctrinaux, moraux ou pastoraux ne doivent pas être tranchés par des interventions magistérielles » ; il peut exister « différentes interprétations de certains aspects de la doctrine ou certaines conclusions qui en dérivent » ; de plus « dans chaque pays ou région, peuvent être cherchées des solutions plus inculturées, attentives aux traditions et aux défis locaux ».

Enfin, il explicite la portée qu’il donne à cette exhortation : « En premier lieu, (…) je la considère comme une proposition aux familles chrétiennes, qui les stimule à valoriser les dons du mariage et de la famille, et à garder un amour fort et nourri de valeurs, telles que la générosité, l’engagement, la fidélité ou la patience. En second lieu, (…) elle vise à encourager chacun à être un signe de miséricorde et de proximité là où la vie familiale ne se réalise pas parfaitement ou ne se déroule pas dans la paix et la joie » (par. 5)

Après ce préambule, se déroulent neuf chapitres :

- 1. À la lumière de la Parole

- 2. La réalité et les défis de la famille

- 3. Le regard posé sur Jésus : la vocation de la famille

- 4. L’amour dans le mariage

- 5. L’amour qui devient fécond

- 6. Quelques perspectives pastorales

- 7. Renforcer l’éducation des enfants

- 8. Accompagner, discerner et intégrer la fragilité

- 9. Spiritualité matrimoniale et familiale

Comme on peut le constater, le champ abordé est vaste ! Les questions qui agitaient l’opinion publique (communion des divorcés-remariés, personnes homosexuelles...) sont resituées dans un cadre beaucoup plus ouvert, qui inclut aussi les célibataires (en tant que « fils » et « filles », et des pistes sont ouvertes pour élaborer des réponses selon les situations des personnes.

Ainsi de nombreux thèmes sont abordés, les mots « miséricorde » et « miséricordieux » y revenant 35 fois. Deux autres mots sont importants dans cette exhortation : « discernement » et « dialogue ».

« Discernement », « discerner » sont employés à 35 reprises. Il s’agit de devenir familier de la Parole de Dieu afin qu’elle éclaire la vie quotidienne et que les décisions de chacun·e soient éclairées par l’Esprit. Un discernement qui n’est pas réservé au clergé, les fidèles ont aussi à exercer le leur : « Nous sommes appelés à former les consciences, mais non à prétendre nous substituer à elles », rappelle le Pape.

« Dialogue », « dialoguer » reviennent 22 fois et six paragraphes lui sont consacrés : un dialogue « authentique », rendu possible si l’on cultive « certaines attitudes » (se donner du temps, apprendre à écouter l’autre…), « est une manière privilégiée et indispensable de vivre, d’exprimer et de faire mûrir l’amour, dans la vie matrimoniale et familiale ».

L’ensemble forme donc un document consistant à propos duquel le pape François « ne recommande pas une lecture générale hâtive ». Il invite plutôt à l’approfondir « avec patience, morceau par morceau », ou à chercher en elle « ce dont ils peuvent avoir besoin dans chaque circonstance concrète ». Bref, c’est un véritable guide de vie, de la vie en famille, que nous offre le pape François. Avec comme conclusion : « Cheminons, familles, continuons à marcher ! »

Télécharger Amoris Laetitia


Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko