Le père Varaprasadam a fêté ses 90 ans

mercredi 28 mai 2014
par  Sonia Delecourt

En compagnie des fidèles de la chapelle de la Résidence du Sacré-Cœur à Saint-Denis, des père Edouard O’Neill, supérieur des jésuites de la Réunion, et Louis Dattin, le père Arul Varaprasadam a fêté ses 90 ans lors d’une messe d’action de grâce.
L’occasion pour lui de retracer son parcours.

« Une question qui me vient à l’esprit bien souvent, à partagé le père Arul Varaprasadam lors de son homélie : si je n’étais pas né dans une famille chrétienne, est-ce que j’aurais trouvé Jésus comme mon sauveur et amis. Je n’en suis pas sûr. Je rencontre des personnes d’autres religions, qui sont heureux dans leur foi et pour qui Jésus est une bonne personne, mais nullement fils de Dieu. J’ai raison de dire que le don le plus précieux que j’ai reçu dans ma vie est d’être né dans une famille catholique en Inde, ou il y a à peine 3% de chrétiens. Je loue Dieu pour mes parents, troisième génération de catholiques convertis de l’hindouisme dans les années 1850 par des jésuites missionnaires de Toulouse. Je rends grâce à Dieu pour la foi profonde de mes parents. Ils ont eu si enfants : deux sont devenus prêtres, deux religieuses, et deux se sont mariés. »

Le père Varaprasadam est entré dans la Compagnie de Jésus à 18 ans. Il a passé cinquante-six ans en Inde, onze ans en Europe, en Afrique et aux USA, et vingt-trois ans à la Réunion.
« Je me souviens des centaines de jésuites, de toutes races et de toutes cultures qui m’ont formé. Ils m’ont aidé à rendre service comme prêtre à mes frères et sœurs dans le monde entier. Je remercie les milliers de personnes qui m’ont façonné par leurs prières et conseils, par leur amitié et amour. »


Portfolio

Le père Arul Varaprasadam Des amis offrent un châle au père Varaprasadam C'est dit avec des fleurs... Avec le père Edouard O'Neill (à gauche)

Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko