Jacqueline Boulevard : « C’est un petit bout de paradis que l’on vit déjà ici bas »

lundi 9 juin 2014
par  Séverine Gourville

La maladie ou le handicap pousse souvent les familles à vivre replier sur elles-même. Elles s’isolent par peur du regard de l’autre ou comme l’affirment certaines pour « ne pas gêner ». Mère de Martine, porteuse de handicap, Jacqueline Boulevard a connu ces situations. Pour partager son expérience avec des familles concernées par le handicap, elle rejoint le mouvement « Foi et Lumière » il y a quatre ans.

Aujourd’hui, elle est responsable de la communauté « Espérance et Vie » de la paroisse du Chaudron. Son désir, aider à changer les regards et les mentalités en témoignant de son bonheur de vivre avec des personnes porteuses de handicap. Sa vie quotidienne et son engagement d’église auprès des personnes en situation de fragilité constituent pour elle un chemin de croissance humaine et spirituelle. « Ces enfants sont signe d’amour. Ils vivent déjà quelque chose de grand car malgré la maladie ou le handicap, ils sont tenaces, persévérants, plein de vie. Par leur regard, leur sourire, leurs gestes ils transmettent toute la joie qu’il y a en eux. Cela me fascine. » atteste Jacqueline Boulevard.

Une fois par mois, elle réunit les familles et amis de la communauté « Espérance et Vie » pour un temps de partage, de prière et de chants à la paroisse du Chaudron à Saint-Denis. « C’est toujours avec plaisir que l’on se retrouve. Et même si l’on est fatigué ou que l’on a des soucis, on met tout ça de côté pour animer la rencontre et permettre à ces personnes de se sentir bien. » Chaque célébration est préparée en amont par en équipe. Jacqueline s’entoure de familles de personnes porteuses de handicap ou malades et de membres dits « amis » qui viennent accompagner bénévolement ces familles. Le curé de la paroisse du Chaudron, le Père Valencourt, participe aussi à la préparation d’assemblée mensuelle au cours de laquelle le prêtre célèbre la Parole. « On vit véritablement la fraternité, le service et la prière. On apporte réconfort et soutien aux famille et en retour on reçoit énormément d’amour et de paix de la part de ces enfants et de ces jeunes handicapés ou malades. En étant à leur côté on apprend l’humilité car chacun dans la communauté est accueilli tel qu’il est. Valide ou porteur de handicap, famille ou membre ami, chacun est reconnu, chacun a sa place. »

La communauté « Espérance et Vie » est aussi un espace d’expression où les familles peuvent évoquer leurs difficultés ou leur craintes. Lors des rencontres des ateliers thématiques sont proposées. « C’est une manière d’aider les familles à changer leur regard sur les situations qu’elles vivent. Par exemple, en parlant de sa souffrance, on peut la nommer, l’identifier, l’accepter et finir par la transformer en quelque chose de bénéfique. L’accompagnement des familles et le partage de leurs vécus, leur permettent de se sentir acceptées. Elles peuvent ainsi à leur tour mieux accepter la différence de leur enfant. Les enfants le ressentent et sont alors plus épanouis » témoigne Jacqueline Boulevard.

Ouvrir un chemin d’Espérance, c’est aussi permettre à ces enfants porteur de handicap de recevoir les sacrements. L’ancienne institutrice de l’école catholique qui a suivi une formation en catéchèse spécialisée prépare sept membres de la communauté « Espérance et Vie » à recevoir le sacrement de la communion et de la confirmation. « Ces enfants et adultes - le plus jeune a 10 ans, le plus âgé 45 ans – bénéficient chacun d’une catéchèse personnalisée qui tient compte de leur handicap » précise la responsable.

Pour Jacqueline Boulevard les personnes porteuses de handicap rayonnent de l’Espérance du Christ Ressuscité. « Avec cette communauté, avec ces personnes qui sont déjà dans la Lumière, on vit des moments de bonheur que je ressens comme un commencement du Royaume de Dieu. C’est un petit bout de paradis que l’on vit déjà ici bas ! » assure-t-elle avec enthousiasme.


Portfolio

Jacqueline Boulevard, responsable du groupe « (...)

Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko