Inauguration du Stade en Eaux Vives de Sainte Suzanne

lundi 29 juillet 2013
par  Sonia Delecourt

Inauguration du Stade des eaux vives de Sainte-Suzanne

Alors que nous nageons en pleine crise requin et que l’IRT craint une baisse du tourisme, la ville de Sainte-Suzanne a réussi à tirer son épingle du jeu. Le Stade en eaux vives intercommunal a en effet été inauguré le vendredi 26 juillet en présence de Thierry Devimeux, Secrétaire général de Préfecture, Maurice Gironcel, président de la Cinor et Maire de Sainte-Suzanne, de Serge Camatchy, Vice-Président de la Région Réunion, de Vincent Hohler, Président de la fédération française de canoë kayak et de Véronique Lagourgue, Présidente du comité régional de canoë kayak.

Temps fort de cette cérémonie : le traditionnel couper du ruban tricolore qui officialise l’ouverture de cet équipement attendu depuis 10 ans et la remise de la « Pagaie d’or » à Maurice Gironcel, Maire de Sainte-Suzanne pour son soutient au Stade des Eaux Vives. Porté par deux jeunes du Pôle espoir, ce trophée pesant 10 kg a été remis au premier magistrat de la ville par Vincent Hohler, Président de la fédération française de canoë kayak. Autre moment fort de cette cérémonie inaugurale : le message audio diffusé par Mélissa Ledormeur aux invités. Ancienne championne Saint-Suzannoise et récente championne de France 2013, Mélissa Ledormeur prépare actuellement son départ pour les Mondiaux en Colombie pour sa première sélection en équipe de France. La manifestation s’est poursuivie dans l’après-midi par un premier rendez-vous « Portes ouvertes » avec démonstration de kayak slalom et de raft avec moniteur et autres champions issus du Comité Régional. La fête continuera le samedi avec des animations, démonstration et baptême de canoë kayak.

Magnifique joyau que le Stade des Eaux Vives de Sainte-Suzanne. Constitué d’une rivière artificielle de 250 mètres linéaires en forme de U, son alimentation en eau est assurée par une station de pompage composée de quatre pompes, qui permettent de relever les eaux de la rivière avec un débit variant de 2 à 12 m3 par seconde. Il n’existe en France que quatre stades dotés d’une station de pompage. La Réunion est aujourd’hui le 5e. Ce stade, homologué pour les compétitions de canoë kayak régionales, nationales et internationales dispose de trois niveaux, avec un espace d’accueil, des bureaux, une salle de réunion, un poste de commandement des courses, des vestiaires, un espace de stockage du matériel et un atelier de réparation et prochainement une salle de musculation équipée. Premier équipement de ce type dans l’Océan Indien, le Stade en Eaux Vives du Bocage était très attendu. Il va maintenant constituer l’une des composantes essentielles du futur espace touristique Niagara-Bocage en ouvrant cet espace à tous. « Notre ambition est de démocratiser les activités en eaux-vives. Aussi, des créneaux pour de l’initiation au canoë kayak et de la pratique individuelle seront ainsi réservé aux autres publics, notamment les licenciés de kayak, les scolaires, les particuliers, les touristes, les comités d’entreprise et les personnes a mobilité réduites », a précisé Maurice Gironcel. Le Stade en Eaux Vives accueillera en effet le public du mardi au dimanche à partir du 29 juillet.

À l’heure où les indicateurs économiques virent au rouge, il est bon de souligner que la construction du Stade en Eaux Vives de Sainte-Suzanne a contribué, à son échelle, à la redynamisation du secteur du bâtiment avec un investissement de près de 8,3 millions d’euros. Il s’agit là de l’un des plus importants chantiers de Sainte-Suzanne de ces dernières années. Ce complexe qui accueillera des sportifs locaux, pourra également accueillir des sportifs internationaux pour les entrainements et les compétitions. Un plus en matière touristique et économique pour la région est.


Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko