Guy Hoareau, un nouveau prêtre pour le diocèse

samedi 16 août 2014
par  Sonia Delecourt

Une cinquantaine de bus, des milliers de voitures et près de 15 000 pèlerins, la paroisse de Sainte-Rose qui accueillait le 15 août l’ordination presbytérale de Guy Hoareau sur l’esplanade située en face de l’église Notre-Dame des Laves, à Piton Sainte-Rose, a connu un record d’affluence.

Dans la matinée, Guy Hoareau puis les trois séminaristes réunionnais actuellement en cours de formation ont rencontré les jeunes des différents relais vocations de l’île afin de leur parler de leurs parcours, de la façon dont ils ont découvert leurs vocations et des difficultés rencontrées durant son parcours.

13h30 : C’est l’effervescence. L’heure de l’ordination approche, et de partout continuent à arriver bus et fidèles. De leur côté, les 200 enfants de chœur venus de toutes les paroisses de l’île se mettent déjà en rang sous un soleil de plomb. Juste à côté, dans une tente montée spécialement pour l’occasion, les prêtres et les diacres se changent et se préparent à la célébration. Tous sont heureux à l’idée d’accueillir un nouveau prêtre 14 heures : En rang, deux par deux, les enfants de chœur ouvrent la longue procession au rythme du chant d’accueil. Ils sont suivis par les diacres, et par Guy Hoareau, qui précède les prêtres du diocèse. Tout autour, les fidèles accueillent le nouveau prêtre en agitant des foulards de toutes les couleurs.

Au début de la célébration, l’évêque appelle Guy Hoareau et le père Michel Delannoy, responsable général de l’Association des prêtres du Prado (1) a raconté le parcours de l’ordinant, pour attester qu’il « avait les attitudes requises ». C’est sur le chant du Veni Creator que s’est ouverte la liturgie de l’ordination. Par cinq fois, Guy Hoareau a répondu « Oui, je le veux » aux demandes de l’évêque, affirmant ainsi devant tous, sa volonté de « recevoir la charge » de prêtre, promettant de « vivre en communion » avec Mgr Gilbert Aubry et ses successeurs, « dans le respect et l’obéissance ».

Celui qui allait devenir prêtre s’est alors prosterné, tandis que l’évêque et toute l’assemblée entonnaient la litanie des saints. Guy Hoareau s’est ensuite agenouillé pour le rite de l’imposition des mains. L’évêque s’est avancé en silence, posant ses mains sur la tête de l’ordinand, retournant à sa place la main droite levée, un geste reproduit par l’ensemble des prêtres présents, avant que ne soit prononcée la prière d’ordination.

Devant l’assemblée, le père Daniel Gavard, vicaire général, a ensuite revêtu Guy Hoareau de ses vêtements sacerdotaux : l’étole et la chasuble. Après l’onction des mains, la remise du pain et du vin, le nouveau prêtre a reçu le baiser fraternel de l’évêque et l’accolade de tous les prêtres présents.

Le père Guy Hoareau a ensuite concélébré sa première eucharistie.

Il a été nommé vicaire à la paroisse Notre-Dame du Bon Secours, à Quartier Français.

(1) Guy Hoareau a fait sa formation au séminaire du Prado.


Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko