Graines de chercheuses

mardi 11 juin 2013
par  Laura Bassetti

Cinq lycéennes danoises, très inventives, ont prouvé que la recherche scientifique n’est pas réservée qu’aux « grands ».

Les jeunes filles, constatant qu’elles souffraient parfois d’insomnie et d’un manque de concentration, ont voulu démontrer la nocivité des ondes wi-fi, partant du principe que leurs maux étaient la conséquence de la proximité de leur téléphone portable.

Pour ce faire, elles ont eu l’ingénieuse idée d’utiliser des graines de cresson ; elles ont utilisé deux semences, l’une exposée pendant douze jours aux ondes wi-fi, l’autre à l’écart de toute radiation.

Avec une rigueur exemplaire, elles se sont attachés à donner la même quantité d’eau et de soleil à chaque semence. Au bout de douze jours, il apparaît que la semence exposée n’a pas germé et a parfois muté, tandis que l’autre semence s’est développée normalement.

Pour cette expérience, les jeunes filles ont remporté le concours « Jeunes Chercheurs ».

Olle Johansson, professeur à l’institut Karolinska de Stockholm ne tarit pas d’éloges sur les petites chercheuses en herbe : « Dans les limites de leurs compétences, les filles ont mis sur pied et documenté un travail d’une grande élégance. La richesse de détails et de précisions est exemplaire, le choix du Cresson est très intelligent. » Il a même ajouté : « J’espère sincèrement qu’elles travailleront dans la recherche, parce que je pense vraiment qu’elles ont un talent naturel pour cela. Personnellement, je serais ravi de voir ces gens dans mon équipe ! »


Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko