Exposition « Bridges, des ponts... » au musée Léon-Dierx

vendredi 24 mai 2013
par  Laura Bassetti

Il existe des ponts, invisibles, qui unissent les hommes au delà des races et des religions. Un geste, une émotion, un moment crucial où la foi transcende les êtres ; la religion, non pas comme un outil de guerre, mais de fraternité. C’est tout le sens du travail de René Paul Savignan et Andrew Tshabangu (écoutez l’interview ci-dessous -traduction de l’anglais : Évelyne Gigan-).

L’exposition photographique « Bridges, des ponts... » s’est attachée à immortaliser ces ponts, « avant que les hommes ne retrouvent leurs différences » ainsi que le souligne le sous-titre du projet.

L’initiative a vu le jour en 1996 à Bamako au Mali, lors des deuxièmes Rencontres africaines de la photographie. Le Réunionnais René Paul Savignan et le Sud-Africain Andrew Tshabangu font connaissance. Le premier s’interroge sur les pratiques religieuses à La Réunion, « véritable laboratoire de rencontre des hommes et des civilisations », le second s’intéresse à la manière dont les religions venues d’Occident ont influencé la culture africaine et notamment la façon dont les gens les ont intégrées.

Les deux hommes décident de travailler ensemble pour mettre en lumière les pratiques spirituelles et religieuses de leurs territoires respectifs (jetant par la même occasion un pont immatériel entre leurs deux pays). Pas question toutefois de se cantonner chacun dans son lieu de résidence : le Sud Africain a ainsi « sauté » le canal du Mozambique pour photographier La Réunion, et inversement, le Réunionnais a posé son pied photo sur le sol africain.

Au final, une exposition, principalement en noir et blanc, où la réalité brute des émotions côtoie parfois la douceur des crépuscules, un voyage qui nous mène de Soweto à la Rivière des Galets, en passant par Durban et Saint-Louis.

C’est aussi un vrai pèlerinage dans le noyau de l’humanité : les photographes, forts de la connaissance de leur région respective, ont noué des liens de confiance avec les populations, se faisant ainsi ouvrir les portes des intimités religieuses.

À certains moments, frappés par la beauté de l’instant, René Paul Savignan et Andrew Tshabangu avouent avoir complètement oublié d’appuyer sur le déclencheur. Car parfois, l’image s’imprime aussi sûrement dans le cœur que dans le viseur d’un appareil photo...

À voir jusqu’au 15 septembre au musée Léon-Dierx, 28, rue de Paris à Saint-Denis (ouvert du mardi au dimanche, de 9h30 à 17h30). Renseignements : 02 62 20 24 82.


Documents joints

René Paul Savignan et Andrew Tshabangu : des (...)
René Paul Savignan et Andrew Tshabangu : des (...)

Portfolio

Train, Afrique du Sud Moment de foi Célébration, Afrique du Sud Pèlerinage à la Rivière des Galets Portrait Les deux artistes devant l'une de leurs (...)

Commentaires  forum ferme

Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko