Déclaration des évêques de France sur la fin de vie

jeudi 16 janvier 2014
par  Françoise Adam de Villiers

La Conférence des évêques de France vient de rendre publique une déclaration de son conseil permanent sur le sujet de la fin de vie. Celui-ci y rappelle que « Tu ne tueras pas » demeure « une exigence morale majeure de toute société ». Et qu’au nom même du « respect dû à toute personne en fin de vie », il convient de refuser tant « l’acharnement thérapeutique » que « l’acte de tuer ». Il appelle en revanche à développer les soins palliatifs et à renforcer les solidarités familiales et sociales.

La déclaration Fin de vie : pour un engagement de solidarité et de fraternité intervient alors que le président François Hollande a exprimé mardi son souhait d’un texte de loi « élaboré sans polémiques, sans divisions et simplement dans l’idée qu’un cheminement est possible pour rassembler toute la société. Il s’agit de permettre à toute personne majeure et consciente, atteinte d’une maladie incurable provoquant une souffrance psychologique, physique insupportable et qui ne peut être apaisée, de pouvoir demander, dans des conditions strictes, une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ».

Le président de la République a également indiqué attendre les conclusions sur ce sujet du Comité consultatif national d’éthique : celles-ci devraient être rendues dans les prochaines semaines.


Documents joints

Fin de vie : pour un engagement de solidarité (...)
Fin de vie : pour un engagement de solidarité (...)

Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko