Compte-rendu des rencontres de l’avant-Cédoi

vendredi 5 septembre 2014
par  Centre diocésain d’information

L’avant-Cédoi (Conférence épiscopale de l’océan Indien) s’est déroulée du 25 au 29 août dernier aux Brises à La Montagne (Saint-Denis). Le thème retenu cette année était « La vie religieuse féminine dans le contexte actuel de nos Églises locales ». Voici, réalisé par le secrétariat de l’avant-Cédoi, le compte-rendu de cette rencontre.

La Conférence des évêques des îles de l’océan indien (Cédoi) se réunit actuellement à La Réunion. Elle rassemble les Seychelles, les Comores, Maurice, Rodrigues et La Réunion. Chacune de ces réunions annuelles est précédée par une rencontre avec des chrétiens de nos îles qui viennent témoigner sur un thème choisi par la Cédoi. Cette année, des religieuses sont venues partager sur leur pastorale et sur leurs convictions. Leurs paroles nous ont profondément touchés : même si nous avons l’habitude de côtoyer des religieuses, nous avons appris à mieux nous connaître. Ces religieuses viennent des congrégations suivantes : Franciscaines missionnaires de Marie, Filles de Marie, Saint Joseph de Cluny et Marie réparatrice.

Mardi 26 août : une sortie découverte au Tampon a été organisée par le diocèse. C’est l’occasion de vivre un « team building », moment privilégié pour faire connaissance et construire un esprit d’équipe. Nous avons découvert une des dernières églises construites dans le diocèse, à Trois-Mares, où le père Jean-Marie Texier nous a chaleureusement accueillis. Puis, nous avons admiré l’église restaurée du Tampon centre ville avec ses nouvelles couleurs et la remise en valeur du maître-autel. Là, le père Sylvain Labonté et sa fine équipe de bénévoles ont préparé un festin royal. Merci à eux ! L’après-midi a été consacré à la découverte de la nouvelle Cité du volcan à la Plaine-des-Cafres. Nous avons ainsi découvert l’existence d’un troisième volcan ayant contribué à la formation de l’île, baptisé le volcan des Alizés.

Mercredi 27 et jeudi 28 : ces deux journées constituent le moment fort de notre rencontre par l’écoute et le partage des témoignages livrés par les religieuses. D’une part, ceux-ci touchent la pastorale en milieu scolaire, en puériculture, le secrétariat à l’évêché, l’action auprès des jeunes, des drogués, sidéens, etc. La présence des religieuses est fort appréciée, efficace, discrète et maternelle. Parfois, la question de la relève pose problème : la question n’est pas éludée. D’autre part, ont été aussi évoquées avec franchise et dans un esprit fraternel les relations avec les prêtres et entre religieuses elles-mêmes : comment mieux collaborer en Église ? Tel est le défi pour tous et toutes.

Jeudi 28 soir : après un long temps de partage, la session se termine une belle et sympathique soirée festive. Afin d’apprécier la cuisine locale, un succulent carry volaille péi a été patiemment mijoté. L’animation musicale a été assurée d’une main de maître par certains participants avec l’aide d’une chanteuse locale.

Vendredi 29 : nous nous quittons avec regret, mais enrichis par tous les échanges et fortifiés dans la même foi. Certaines religieuses prolongent leur séjour afin de rencontrer leurs sœurs. Tous les participants doivent maintenant faire remonter le contenu de cette session très dense auprès des prêtres, des fidèles et des congrégations. A cet effet, nous vous renvoyons au message rédigé en commun et qui arrivera bientôt.


Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko