Chrétiens en Irak : « Avant qu’il ne soit trop tard »

jeudi 7 août 2014
par  Le Centre diocésain d’information

La situation en Irak est des plus alarmantes. Des centaines de milliers de réfugiés, chrétiens mais aussi d’autres membres de minorités, yazidis, musulmans, kurdes... fuient sur les routes. Dans un communiqué, Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques de France, demande une réaction « la plus ferme et la plus rapide » au niveau des Nations unies.

En Irak, ce jeudi 7 août, des djihadistes de l’État islamique se sont emparés de Karakoch, la plus grande ville chrétienne du pays, située près de Mossoul. Selon Mgr Louis Sako, patriarche de Babylone des Chaldéens, quelque 150 000 chrétiens fuient actuellement sur les routes. Avec eux, des centaines de milliers d’autres membres de minorités, comme les Yazidis (adeptes d’une très ancienne religion monothéiste) ou des musulmans.

Interrogé par Radio Vatican, Mgr Sako a notamment déclaré : « Aujourd ’hui il y a un vide, un vide. Le gouvernement n’a pas de force pour contrôler tout le pays et maintenant il y a les élections le parlement est en réunion. Ils n’ont d’avions pour attaquer. Il n’a pas une armée, une véritable armée. C’est différent de la Syrie. En Syrie, il y a l’armée qui attaque ces terroiristes, mais ici qui ? Les Kurdes se sont retirés parce qu’ ils n’ont que leurs mitraillettes. Les peshmergas, je n’ai pas d’idée de ce qu’ils font. Ce que je sais c’est que presque toute la plaine de Ninive est aux mains de l’Etat islamique. Tout le monde a peur, c’est la panique.

« Des milliers de gens ont quitté leurs maisons. Ils marchent à pied pour rejoindre une ville kurde un peu assurée. Mais même ça. Il faut marcher trois ou quatre heures, il y a des femmes enceintes, des vieillards, des malades. Donc je crois qu’il faut mobiliser l’opinion publique tous les états, parce que c’est une catastrophe humaine. »

Suite à ces informations particulièrement alarmantes, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France, a rendu public un communiqué concernant la situation alarmante des chrétiens d’Irak (voir ci-dessous). Celui-ci rappelle que « le voyage tout récent de la délégation de l’Eglise catholique en France vient de mesurer à quel point la population irakienne, dans ses diverses composantes, crie au secours.

Mgr Pontier poursuit : « Entendrons-nous leur appel ? Nous saluons les récentes prises de parole des dirigeants de notre pays. Mais elles doivent se concrétiser davantage. C’est au niveau des Nations Unies que doit au plus vite s’organiser la plus ferme et la plus rapide des réactions, avant qu’il ne soit trop tard. (...) La communauté internationale est indigne d’elle-même si elle ne protège pas toutes les minorités de la planète. »

Hier, Mgr Pascal Gollnisch, direceur général de l’Œuvre d’Orient, avait déjà demandé « la mobilisation de la communauté internationale pour mettre fin à cette situation intolérable », en appelant aux « autorités françaises ». (voir ci-dessous son communiqué)


Documents joints

Communiqué de M<sup class="typo_exposants
Communiqué de M<sup class="typo_exposants
Communiqué de M<sup class="typo_exposants
Communiqué de M<sup class="typo_exposants

Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko