« Capab ensemb’ », une mémoire pour ici et maintenant

vendredi 12 juillet 2013
par  Séverine Gourville

À partir de témoignages de ceux qui font vivre l’Association réunionnaise d’éducation populaire (Arep) aujourd’hui mais aussi des expériences de vie de ceux et celles qui en ont été à l’origine (le père de Puybaudet, les frères Isautier, les Dr Jeanne et Michel André etc.), des hommes et des femmes qui l’ont façonnée au fil des années (Odile Thiéblin, Yves Zoogones, Ellen Mahé, etc. ), le père Stéphane Nicaise synthétise dans Capab’ Ensemb’ (paru chez Océan Éditions) les périodes charnières de l’action sociale de l’Arep.

Dans une démarche sociologique, le vice-président de l’Arep part de l’existant en présentant les dispositifs actuels de l’Arep notamment l’accompagnement du public SDF et des personnes migrantes. Par le biais de témoins de l’époque, l’auteur conduit progressivement le lecteur aux origines de l’association. Cette dimension humaine donnée à la forme de l’ouvrage est étroitement liée à la raison d’être de l’association. L’Arep fondée dans la mouvance de la doctrine sociale de l’Église s’inspire des principes de l’éducation populaire pour favoriser le développement intégral de la personne.

C’est dans ce sens qu’il faut comprendre la notion d’éducation populaire développée dans Capab’ Ensemb. « L’éducation populaire c’est partir des gens eux-même, partir du terrain, partir de l’animation. Finalement c’est une foi en l’Homme. La première personne qui est apte à savoir ce dont elle a besoin pour avancer c’est la personne elle-même. C’est l’accompagner dans la confiance. C’est l’encourager dans l’estime de soi pour se dire qu’elle n’a pas à attendre des autres ce qu’elle peut elle-même réaliser, et avec d’autres » explique le père Stéphane Nicaise.

Ainsi la démarche d’éducation populaire implique de fait la personne mais également l’environnement dans lequel elle évolue. La finalité est de permettre à chacun d’assumer pleinement sa qualité de membre acteur du corps social. « La racine de l’éducation populaire c’est la Révolution française. Il ne faut pas entendre « populaire » au sens de « petit peuple ». C’est l’éducation populaire au sens de Peuple avec un grand P. C’est la responsabilité citoyenne, la participation citoyenne en interaction avec l’École (…) Finalement c’est la formation du Citoyen à la Citoyenneté » poursuit Stéphane Nicaise.

L’éducation populaire constitue donc un processus d’accompagnement où il s’agit de redonner aux citoyens, les clés pour comprendre et agir collectivement dans leur(s) lieu(x) de vie. « La personne, comme tout un chacun d’entre nous, vit avec ses propres limites d’espaces, d’environnement, de conditions de vie, etc. Bien souvent elle n’envisage pas qu’elle puisse en sortir. (…) Ce qu’on peut repérer aujourd’hui c’est qu’il y a globalement un bien-être matériel mais pour ce qui est du « moral » c’est autre chose. Une partie de la population est en errance sociale. Elle ne vit pas bien et se sent face à un système qui la dépossède de toute initiative. L’éducation populaire c’est venir la contredire sur ce terrain-là et dire que si on veut bouger, on peut bouger », insiste le vice-président de l’Arep.

Dans cette démarche, l’éducation populaire œuvre dans une logique de coopération avec la lecture d’un parcours de vie/d’une situation à la lumière des atouts et des potentialités. L’accompagnement vise à remobiliser pour faire émerger un projet qui soit à la fois individuel et au service de la communauté.

Avec en toile de fond l’anthropologie chrétienne et la doctrine sociale de l’Église, l’Arep – association a-confessionnelle et apolitique – s’inscrit dans cette logique. Par le travail de mémoire sur les cinquante ans d’existence de l’Arep, Capab’ Ensemb’ fait résonner ici et maintenant les perspectives en faveur de l’émancipation de l’individu, quel qu’il soit et dans le respect de tout ce qui le compose (son origine, son milieu, sa religion, etc.), pour le renouvellement d’une construction collective et partagée de la société réunionnaise.


Documents joints

P. Stéphane Nicaise : « L'Éducation populaire, (...)
P. Stéphane Nicaise : « L'Éducation populaire, (...)
P. Stéphane Nicaise : « Retrouver une capacité (...)
P. Stéphane Nicaise : « Retrouver une capacité (...)
P. Stéphane Nicaise : « Il y a un potentiel (...)
P. Stéphane Nicaise : « Il y a un potentiel (...)

Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko