Bandeau
Diocèse de La Réunion
Slogan du site

Site d’informations de l’Église catholique à La Réunion. La vie des paroisses, des mouvements et des services du diocèse.

logo article ou rubrique
Échos du Conseil diocésain de pastorale (juillet 2019)
Article mis en ligne le 31 juillet 2019

par Centre diocésain d’information

Tous les deux mois, le Conseil diocésain de pastorale rassemble délégués des doyennés, doyens et délégués des mouvements/services, avec l’évêque et les vicaires épiscopaux, afin de faire le point sur ce qui se vit dans l’Église à La Réunion et toute la société. Retour sur la rencontre du 7 juillet 2019.

Vécu dans l’Église

Doyenné de Saint-Denis Ouest
Le jour de l’Ascension, messe au Colorado précédée d’une marche depuis La Source : bon moment.
La clôture du catéchisme a été fêtée par une sortie au musée Stella Matutina pour la Source, d’autres paroisses sont allées chez les Dominicaines de la colline du Rosaire.
Décès le 16 juin du Père Jean-Pierre Bergeron qui a officié à l’Assomption, la Source et Sainte-Monique.
Fête-Dieu : Procession du Saint Sacrement dans les rues de Saint-Denis.

Doyenné de Saint-Gilles-les-Hauts
 Formation biblique à la paroisse Saint-Amand (Le Guillaume).
Messe de l’Ascension au Maïdo : environ 3 000 personnes. Marche pour les jeunes du doyenné depuis Petite-France, prière universelle chantée par les sœurs salésiennes.
Procession de la Vierge fin mai, suivie d’une messe en plein air.
Les jeunes du groupe Osez font des actions pour récupérer de l’argent pour aider Madagascar.

Doyenné du Tampon
 Ascension : pèlerinage à Notre-Dame de la Paix, marche depuis le centre.
Marche pour la confirmation.
Procession du Saint Sacrement à Tampon-centre.
Le 14 juin jubilé des cinquante ans de sacerdoce du père Jean-Marie Texier.
Communions et confirmations : le nombre d’enfants est stable.
Formation des catéchistes en août : accent mis sur la réconciliation en 1re année et sur la première communion en 2e année. Information sur Christus Vivit.
Soirée louange pour les jeunes, en moyenne tous les deux mois.
Contact pris avec le père Cédric Techer pour la remise en place du groupe des vocations : il y a des jeunes, mais pas de référents.
Préparation au baptême : nécessité de renouveler le groupe.
À Marie Reine du monde (14e km) : messe à la grotte puis repas-partage. Dans le cadre du CPM, chaque quatrième vendredi du mois, adoration pour les couples et les amoureux. Diminution du nombre d’enfants en 1re année de catéchisme. À Grand-Bassin, village qui est en train de bouger, une messe par mois, avec accueil par les habitants de beaucoup de personnes qui descendent pour l’occasion.

Doyenné de Saint-Leu
Pour les communions et les confirmations, la plupart des paroisses ont des difficultés au niveau du catéchisme : absence des catéchistes lors des formations à l’Étang-Salé, d’où décision de faire des formations sur place.
Pour les grandes célébrations (fête du Sacré-Cœur de Jésus aux Colimaçons et fête de N.-D. de la Salette à Saint-Leu) : neuvaine avec la participation de toutes les paroisses.
Départ du père Pierre Bihan-Poudec le 2 septembre : une messe est prévue aux Colimaçons le 27 août puis un repas.
Coupe de la canne : avec l’association des agriculteurs de Saint-Leu, messe au musée Stella Matutina pour la bénédiction des outils.

Mafate
Sept prêtres célèbrent la messe une fois par mois dans les différents ilets ; problème : Loïc Prugnières part pour quatre ans à Rome, et il n’y a pas de remplaçants pour le moment.
Catéchisme : réflexion sur la méthode car il n’y a pas de catéchistes permanents. Prise en charge par les parents ?
Les Mafatais sont de plus en plus mobiles et ont souvent des maisons dans les bas, les autres personnes sont souvent occupés dans les gîtes en fin de semaine : difficulté pour que les gens viennent à la messe.
Reprise du dynamisme dans les travaux de réfections des chapelles.
Difficulté : accueil des enfants de Mafate qui doivent s’intégrer dans les paroisses des bas.
Autre problème : il y a de plus en plus de rave-party ou de festivals organisés à Mafate, ce qui perturbe la vie du cirque et amène des situations difficiles vis-à-vis du Parc National.

Marie, Mère de Tendresse
Accueil de la session Kegygme et Vie la semaine prochaine, aux Grands Kiosques à la Plaine des Cafres. Un groupe s’organise pour partir au Canada l’an prochain.

Légion de Marie
Réunion une fois par semaine pour les légionnaires : visite des malades, aide pour les courses, animation de veillées mortuaires et pastorale du deuil. Les responsables de groupe se retrouvent le deuxième dimanche du mois. Crétation d’un nouveau groupe à La Délivrance et d’un groupe jeunes à Saint-Pierre.
Rassemblement diocésain le 21 juillet à la Grotte de Saint-Paul.

Centre de Préparation au Mariage
Accueil du CPM-Océan Indien du 2 au 5 mai chez Marie Mère de Tendresse (Seychelles, Maurice, Madagascar). Les voyages de Madagascar ont été pris en charge par La Réunion. Bon travail sur le livre de Yves Semen sur la théologie du corps selon Jean-Paul II. Messe à Pont d’Yves. Les gens souhaiteraient que dans ces rencontres, il y ait plus d’aumôniers et plus d’échanges entre les personnes.
Le 22 mai, renouvellement de l’équipe du CPM Réunion : président : Henri Prugnières et sa femme ; vice-président : le diacre Jean-Luc Bourgogne ; trésorier : Alain Ferrère. Travail sur les écritures : Gn 2 et 3, et sur Tobie, Osée, Éphésiens 5 et 1 Corinthiens 13. Remarque : pour les 72 Paroisses du diocèse, il n’y en a que 27 qui ont un Équipe CPM ; il faudrait qu’il y en ait une par paroisse. Le bulletin Amour et Vie est en sommeil.

M et Vie (anciennement Marie Mère de Miséricorde)
Projet d’installer des lieux de consolation pour les enfants qui n’ont pas vu le jour : fausse couche, avortement, mort-né, de manière à consoler les mères, mais aussi les pères, avec des chemins de consolation (comme à Lourdes ou la Sainte-Baume) et une coupe qui recevrait les prénoms et dates. Un premier lieu a été mis en place au Tampon 14e, avec un registre qui sera conservé à la paroisse. Ce lieu sera pris en charge par une petite équipe pour la bonne tenue du registre. Une messe spécifique sera célébrée au moins une fois par an.

Renouveau Charismatique
Le lundi de Pentecôte, une grande foule était présente au Chaudron, sans qu’il y ait le moindre incident. Foule attentive pendant l’enseignement du père Henri Arthé. Les enfants se sont retrouvés à l’église et ont rejoint l’ensemble au moment de l’évangile. Après le rassemblement, le père Arthé a animé une retraite pour les responsables. En fin de semaine du 14 juillet, les jeunes se retrouvent dans un rassemblement préparé par eux.

Groupes du Rosaire
496 équipes à La Réunion. Mais difficulté de trouver des responsables d’équipes, les gens ne veulent plus prendre de responsabilités. Thème de cette année : « Oser dire ». Pour l’année prochaine, le thème sera : « Fais briller sur nous ton visage ».
Rassemblement diocésain : le 3 mai 2020.

Le mot de l’évêque
On notera :
- L’Ascension : Plusieurs lieux de célébration ; on a commencé par la messe au Piton des Neiges, et maintenant il y a divers rassemblements dans les doyennés. La prise en charge par les jeunes, totale ou partielle, de cette célébration est une bonne chose : ils sont preneurs de ce genre de choses : marche, animation…
- La difficulté de trouver des bénévoles pour les différentes manifestations et pour le catéchisme. En métropole, la tendance est de payer les gens. C’est une solution ultime, mais il est plus intéressant que ce soient des bénévoles qui s’en occupent.
- Quelques nouvelles : le père Samy Annaraj termine son document sur les propositions pour l’application de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia du pape François dans le diocèse de La Réunion.
- Les violences faites aux femmes : il y a actuellement une rencontre des préfets à Paris avec Mme Buzin, ministre de la Santé.
- Les vocations : Il y avait quatre personnes en propédeutique au Foyer Jean-Marie Vianney : trois entrent au séminaire à Nantes, et un part en stage à Morondava. Un séminariste, Alexandre Law Wan, va en stage inter-cycles à Madagascar, à Manpikomy, paroisse spiritaine, pour un an.
- Dialogue interreligieux : les cent ans de la mosquée de Saint-Paul.

Au niveau hors Réunion, on note :
- Le voyage du pape en Roumanie du 31 mai au 2 juin.
- Un nouveau président pour la Conférence des Évêques de France : Mgr Eric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims.

- Nomination par le pape de deux administrateurs apostoliques : Mgr Michel Dubost pour l’archidiocèse de Lyon, et Mgr Antoine Hérouard, évêque auxiliaire de Lille, chargé du domaine pastoral pour le sanctuaire de Lourdes.

Vécu dans la société

Ce qui nous a marqué :
- L’arrivée d’un nouveau préfet, Jacques Billant.
- Le secteur canne-sucre : les agriculteurs demandent le versement par l’État des 28 millions promis pour la filière (à verser à Téréos). En cas de manquement, ils redoutent que Téréos ferme ses deux usines. 30 000 personnes sont concernées, et l’avenir de la filière canne aussi.
- Le problème de leucose dans la filière bovine. On a du mal à comprendre que la réglementation française ne soit pas appliquée à La Réunion.

Questions diverses

Voyage du Pape François en Océan Indien du 4 au 10 septembre
Le voyage commence par le Mozambique, en Afrique, puis deux jours à Madagascar et un jour à Maurice, le 9 septembre, fête du père Jacques Laval.
La messe à Maurice sera célébrée à 12h15 sur le site de Notre-Dame de la Paix à Port-Louis, puis déjeuner à l’évêché. Le Pape retournera le soir à Madagascar.

Motu proprio « Vos estis lux mundi »
Parution d’un motu proprio sur la protection des mineurs, daté du 7 mai 2019 pour une application au 1 juin 2019.
L’évêque fait la lecture intégrale de l’introduction :
« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée » (Mt 5, 14). Notre Seigneur Jésus Christ appelle chaque fidèle à être un exemple lumineux de vertu, d’intégrité et de sainteté. Nous sommes tous, en effet, appelés à donner un témoignage concret de la foi au Christ dans notre vie et, en particulier, dans notre relation avec le prochain.
« Les crimes d’abus sexuel offensent Notre Seigneur, causent des dommages physiques, psychologiques et spirituels aux victimes et portent atteinte à la communauté des fidèles. Pour que ces phénomènes, sous toutes leurs formes, ne se reproduisent plus, il faut une conversion continue et profonde des cœurs, attestée par des actions concrètes et efficaces qui impliquent chacun dans l’Église, si bien que la sainteté personnelle et l’engagement moral puissent contribuer à promouvoir la pleine crédibilité de l’annonce évangélique et l’efficacité de la mission de l’Église. Cela ne devient possible qu’avec la grâce de l’Esprit Saint répandu dans les cœurs, car nous devons toujours nous rappeler des paroles de Jésus : « En dehors de moi vous ne pouvez rien faire » (Jn 15, 5).
« Même si beaucoup a déjà été fait, nous devons continuer à apprendre des amères leçons du passé, pour regarder avec espérance vers l’avenir.
« Cette responsabilité retombe, avant tout, sur les successeurs des Apôtres, préposés par Dieu à la conduite pastorale de son Peuple, et exige leur engagement à suivre de près les traces du Divin Maître. En raison de leur ministère, en effet, ils dirigent « les Églises particulières qui leur sont confiées, comme vicaires et légats du Christ, par leurs conseils, leurs encouragements, leurs exemples, mais aussi par leur autorité et par l’exercice du pouvoir sacré, dont l’usage cependant ne leur appartient qu’en vue de l’édification en vérité et en sainteté de leur troupeau, se souvenant que celui qui est le plus grand doit se faire le plus petit, et celui qui commande, le serviteur » (Conc. Œcum. Vat. II, Const. Lumen gentium n. 27). Tout ce qui, de manière plus impérieuse, regarde les successeurs des Apôtres concerne aussi tous ceux qui de diverses manières assument des ministères dans l’Église, professent les conseils évangéliques ou sont appelés à servir le Peuple chrétien. Par conséquent, il est bien que soient adoptées au niveau universel des procédures visant à prévenir et à contrer ces crimes qui trahissent la confiance des fidèles.
« Je désire que cet engagement soit mis en œuvre de façon pleinement ecclésiale, et soit donc une expression de la communion qui nous tient unis, dans une écoute réciproque et ouverte aux contributions de ceux qui ont à cœur ce processus de conversion. »

Puis l’évêque fait connaître les décisions qui ont été prises au niveau de la Cédoi les 19 et 20 juin dernier :

- Le motu proprio Vous êtes la lumière du monde prévoit que dans chaque diocèse il sera mis sur pied une structure d’accueil où les personnes peuvent venir faire le signalement d’un cas d’abus sexuel commis par un clerc/religieux sur un mineur. Chaque diocèse/vicariat s’engage d’ici l’assemblée plénière de septembre 2019 à mettre sur pied cette structure.
- Dans chaque diocèse et vicariat, après que la cellule d’écoute aura été mise sur pied, il sera communiqué aux chrétiens et au public en général les modalités pour contacter cette cellule (numéro de téléphone, adresse e-mail et lieu de contact).
- Les évêques s’engagent à mettre en place un code de conduite pour les clercs.
- Chaque diocèse/vicariat s’engage d’ici à l’assemblée plénière de septembre 2019 à rédiger un protocole qui indique la marche à suivre pour signaler aux autorités diocésaines une allégation d’abus sexuel sur mineur commis par un clerc/religieux.
- Procédure concernant les allégations faites contre un évêque : les protocoles des diocèses et vicariats devront contenir les procédures à suivre en cas de signalement d’un cas allégué d’abus sexuel commis par un évêque sur un mineur ou dans un cas allégué de dissimulation d’abus sexuel par les autorités.
- Chaque diocèse et vicariat est invité à reprendre l’information et la sensibilisation auprès des prêtres concernant les cas d’abus sexuels auprès du clergé (les normes en vigueur, les codes de conduite de la part des prêtres)

Le mois missionnaire

style='float:right;'>

C’est un mois qui englobera la semaine missionnaire, soit le mois d’octobre, sur le thème : « Baptisés et envoyés ».
Le message du Pape François pour la Journée mondiale des missions 2019 est distribué et chacun et invité à le lire en entier (ci-dessous, document en téléchargement).
Trois carrefours sont constitués pour réfléchir sur le texte :
- Comment s’approprier ce document, au niveau doyenné, au niveau paroisse ou mouvement ?
- Comment le mettre en œuvre de manière pratique ?

Il ressort des remontées :
- l’Église doit s’engager dans la mission.
- Être missionnaire, c’est quoi ?
- Faire une pause et se dire quelle est notre mission.
- S’appuyer sur les trois vertus : Foi, Espérance et Charité.
- Approfondir le baptême. La foi reçue gratuitement au baptême doit être donnée gratuitement.
- Être dans une attitude constante de conversion.
- Discussion en CPAP pour une mise en œuvre pratique : faire échanger en famille.
- Retracer l’histoire de La Réunion.
- Faire une grande action en octobre, catéchèse sur la mission.
- Mettre le mois sous la protection de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, patronne des missions, et fêtée le 1er octobre.

Proposition de distinguer deux temps :
Premier temps : Les ouvriers de la pastorale : le pasteur et les fidèles. Que chacun, à son niveau, s’approprie le document.
Deuxième temps : Prendre sous l’angle de la vie : Ma vie est mission - La paroisse est mission - Le mouvement est mission.

Du point de vue pédagogique, on pourrait réfléchir sur quatre points :
- Comment ma paroisse est-elle née ? Histoire de l’Église à La Réunion, histoire du peuplement de l’île avec ses différents apports.
- Comment vit-elle maintenant ?
- Quels projets et évolution pour l’avenir ?
- Comment la paroisse (le mouvement, le doyenné) peut-elle apporter sa contribution à la mission universelle de l’Église à travers les Œuvres Pontificales Missionnaires ?

Prochaines réunions­

22 septembre et 17 novembre 2019. 9 janvier 2020 (Assemblée plénière)

puceContact puce RSS

2012-2019 © Diocèse de La Réunion - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : OVH