3e journée d’amitié créole organisée par l’aumônerie réunionnaise, à Paris

jeudi 3 avril 2014
par  Aumônerie réunionnaise

La journée du 9 mars a été délicatement préparée par l’équipe de l’aumônerie pilotée par le père Christian Chassagne, notre aumônier. La réunion de travail qui s’est déroulée le dimanche 2 mars, a permis de répartir les tâches et de mettre au point l’organisation de notre 3e rencontre de l’année 2013/2014.

L’équipe a passé l’après-midi du samedi 8 mars à affiner sur place toute la logistique, et dimanche matin 9 mars, dès 9 heures, les premiers invités ont commencé à vider leurs tentes, bertelles et soubiks, sur les grandes tables magnifiquement installées dans la salle paroissiale de Saint-Joseph des Épinettes (Paris 17e) mise à notre disposition par le père curé Philippe Bernard qui nous a réservé, pour la 2e fois, un excellent accueil.

L’odeur des bons caris et rougails donnait déjà envie de déguster, mais d’abord, pour la mise en bouche, l’équipe a entraîné tout le monde vers l’église pour la messe de 10h30. La grande église s’est vite remplie avec les 150 réunionnais, toutes générations confondues, qui ont pris place parmi les fidèles paroissiens. Le père curé, dans son mot d’accueil, a su nous montrer sa joie de partir en voyage avec nous sous les tropiques. En ce 1er dimanche du carême, la joie de marcher vers Pâques s’est manifestée à travers les beaux chants. La procession des offrandes confiée aux Réunionnais n’a fait qu’amplifier cette joie. La reprise du refrain du chant d’offertoire en créole par toute l’assemblée fut un beau moment de chaleur et de fraternité « Seigneur nou lé la devan ou ! Seigneur regard à nou ! ». Le goût de chanter en créole est d’ailleurs resté jusqu’à la fin de la messe avec le chant d’action de grâce « Jésus, mi aime a ou ! ». Comme à l’habitude, le rendez-vous spirituel a été immortalisé par la photo de famille d’une partie de l’équipe devant l’autel.

Une fois dans la salle, le père Christian a souhaité la bienvenue à tous, avec un clin d’œil au frère de Mgr Gilbert Aubry présent, qui a proclamé la 2e lecture à la messe. Le père Christian a également fait un bref historique de l’aumônerie réunionnaise et de sa mission en Île-de-France et rappelé le lien avec la FFR. Jean-Émile a pris soin de visualiser les villes représentées sur une carte de La Réunion : quasiment toutes !

Les estomacs étant bien excités, le moment était venu de partager le repas. Les derniers plats sortis des sacs, c’est sans retenue que les invités se sont approchés des tables copieusement garnies. Apéritif, plats chauds, desserts, tout y était avec une variété impressionnante. Un vrai festin pour les amateurs de bonne cuisine traditionnelle de La Réunion : entre le civet lapin, le cari poulet, le civet zourit, le rougail morue, la sauce crevettes, le rougail saucisses, le choix n’était pas facile, d’autant plus que le père Christian n’a pas manqué de rappeler que « les dimanches de carême, c’est pas carême ! » 46 jours – 6 dimanches = 40) ; une information qui est bien passée. À tel point que Véronique, Flériam et les autres n’ont pas attendu longtemps pour commencer à débarrasser les marmites vides. Un bon petit café à la vanille accompagné de gâteaux péi a clôturé le repas que chacun avait apporté et partagé.

L’après-midi s’est poursuivie avec les animations musicales assurées par la troupe «  Arom d’zil et les jeunes musiciens et chanteurs de l’équipe de l’aumônerie. La technique a fait parfois défaut, mais l’ambiance la chauffé avec les airs repris en chœur qui ont fait se lever plus d’un pour aller« crasé » un séga jusque sur la scène.

La journée a passé trop vite ! Avant de se quitter, il fallait donner les informations d’actualité et les événements à venir. Tout le monde aura compris qu’il faut persévérer sur cette lancée, car cette journée a confirmé une fois de plus que l’aumônerie réunionnaise est un cadeau qu’il faut continuer à faire fructifier et à partager avec le plus grand nombre. Cette journée, c’est vraiment le « vivre ensemble » en acte, c’est marcher vers Pâques.

Merci à tous et rendez-vous le 22 juin pour la grande Fête de la musique créole et l’arrivée de l’été. Nous pourrons être 500 dans une immense salle paroissiale du 18e arrondissement de Paris... Alé di partou ! Et avant ces retrouvailles estivales, nous profiterons des deux concerts chantés par notre aumônier les 3 et 4 mai en banlieue et à Paris. Réservez ces dates, à bientôt à tous, et ... Alé di partou !

Armande Caderby, membre de l’équipe de l’Aumônerie Réunionnaise de Paris et d’Île-de-France

Pour toute information, contacter l’aumônier au 06 64 94 99 51 ou par courriel coco1152 hotmail.fr


Annonces

Messes du dimanche

JPEG - 68.1 ko